A la suite d'un des habituels "Mais t'es vraiment bizarre comme fille, toi" de la part d'un ami, j'ai fini par me rendre compte qu'effectivement j'ai peut-être deux ou trois traits de caractère qui surprennent (nonnon je vous assure je n'avais jamais réalisé XD). Comme par exemple :

- J'ai horreur de la chaleur. J'adore le Soleil et ses rayons chauds, j'aime avoir "tiède", mais avoir chaud, je déteste. Je transpire tout de suite, j'étouffe, je ne me sens pas bien. C'est rien de dire que je ne suis pas frileuse : je recherche le froid. Enfin, le frais. Je n'aime pas particulièrement me les geler (genre les balades à cheval en hiver, glagla) mais ça ne me dérange pas du tout d'avoir les mains et les pieds froids et de frissonner un peu. Je comprends pas les gens qui se promènent en plein été (en plus ici de juin à septembre ça cogne - et après on se gèle) avec une veste ou une écharpe. Je suis plutôt du genre à me promener en t-shirt en mars, ou en top sous la pluie. Non seulement le froid ne me dérange pas mais je l'aime ! Et vous savez quoi ? Je suis rarement malade.

- Je n'aime pas les gens. On s'est étonné que j'aie pris la filière biologie-chimie si je n'allais pas en médecine, mais pour moi l'humain est bien trop répandu, c'est l'espèce la plus destructrice qui soit, alors il peut bien crever je vais pas aller l'aider. Et si je suis dans le tas tant pis - mais j'ai une bonne étoile depuis que je suis née donc jusqu'à maintenant j'ai toujours été dans le bon groupe malgré des situations parfois très risquées. Ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas horrifiée des conditions de vie des gens dans les pays moins développés, bien au contraire ça me révolte ! Juste que je trouve qu'on devrait appliquer la "one child policy" dans le monde entier comme ça y'aurait bien moins de cons...

- Le barefootisme. Je n'y pense même plus, mais l'été c'est rare que l'on me voie avec une paire de chaussures (sauf en forêt ou au cheval). J'ai tellement de corne sous les pieds que je ne sens pas le goudron, même brûlant, alors...

- Je suis "condamnée" à manger légèrement et sainement. Beaucoup de gens sont choqués de ma minceur et me prennent pour une anorexique non assummée, mais je vous assure que ce n'est pas de mon fait ! Quand d'autres doivent faire attention à leur ligne, moi j'ai le problème inverse : plus je mange plus je grandis mais sans prendre le moindre cm en largeur. Qu'on me dise que c'est génial que j'ai une taille de mannequin blablabla si on veut, n'empêche que trouver un jean qui ne soit pas trop court c'est impossible pour moi depuis 3 ans.
Quand à l'équilibre de ce que j'avale, je n'ai pas le choix non plus : je suis née avec un foie très, très fragile. Dès que je fais le moindre excès, je suis malade pendant 2 jours. Parfois même au point de ne plus pouvoir du tout manger de cet aliment, comme par exemple le fondant au chocolat depuis que j'en ai englouti 4 parts en 20 minutes. Le pire c'est que j'adore ça, mais rien que son odeur me donne maintenant envie de vomir =/ Et ça commence pour le beurre aussi... Donc je suis "condamnée" à me nourrir sainement. C'est dur parce que je suis d'une extrême gourmandise, en plus ! Mais cette envie de vomir à en tomber dans les pommes, non merci.

Je vais arrêter là, je n'ai pas envie de glisser dans l'étalage de mes problèmes existentiels, ce n'est pas l'esprit de ce blog. Mais ça m'a fait du bien d'en parler un peu - histoire que vous ne preniez pas peur s'il vous arrive de discuter plus de 30mn avec moi ;)